3 mois

En marge de la session nationale de 21 jours de Jeûne et Prières, l’apôtre Émile ITOUA POH a animé un séminaire à l’assemblée locale des ADC du quartier Texaco, sis au numéro 37 rue Moussana, du 6 au 10 décembre 2023 sous le thème : Que rien ne meurt entre tes mains (Matthieu 25 : 24 – 29 / Luc 14 : 28 -30)

Ouvert le mercredi 6 décembre, l’apôtre Émile ITOUA POH, orateur de ce séminaire a commencé par faire une introduction de ce thème qui avait pour but
de re-booster sans doute les grâces des chrétiens qui stagnent en
développement.
Dieu a mis en chacun de nous une grâce (un ministère) qu’il faudra entretenir. Un
bon serviteur c’est celui qui sait entretenir et développer ce que Dieu a mis en
lui. Car chacun de nous rendra des comptes à Dieu pour ce qu’il a mis en lui. Faire
l’œuvre de Dieu avec négligence conduit à la malédiction.
Parmi les sous-thèmes qui ont soutenu le thème principal y figurait les différents
types de mort (1Samuel 3 : 10 – 14 / Romains 6 : 23)
La Bible est claire dans son contenu. Elle nous met face au choix entre ‘la vie et
la mort. Mais pour Dieu nous devons choisir “la vie.
Dans son homélie, l’apôtre Émile ITOUA POH a énuméré quelques types de mort:


1- La mort spirituelle (Ézéchiel 4 : 8), Pour Dieu, ce qui est criard c’est la mort
spirituelle et non la mort physique. Le chrétien doit craindre ce qui tue l’esprit et
non le corps. La résultante de la mort spirituelle c’est la vie de péché.
2- La mort intellectuelle (Éphésiens 4 : 8), La mort intellectuelle rend immature.
Quand l’intelligence est obscurcie, il n’y a pas de compréhension. D’ailleurs, on
identifie celui qui est mort intellectuellement par ses raisonnements
incohérents.
3- La mort conjugale, Le mariage est la volonté de Dieu. Toutes les déviances
sexuelles (homosexualité) orchestrées par le diable ont pour but de détruire le
mariage.
4-La mort financière et matérielle (Aggée 1 : 6), Le chrétien doit prendre
conscience que la richesse financière et matérielle lui appartient. Ce qui
empêche le chrétien de prospérer, c’est le fait de marcher en désaccord avec les
préceptes Dieu. Le diable milite pour maintenir les chrétiens dans la médiocrité.
C’est pourquoi il faut s’opposer à cela.
Alors comment sortir de la malédiction de la misère ?

  • Chercher le bien de l’autre ;
  • Ne pas être envieux ;
  • Semer dans la vie des orphelins, des veuves et dans l’œuvre de Dieu ;
  • Croire de tout son cœur que l’or et l’argent appartiennent à Dieu.

Débuté le mercredi 6 décembre, ce séminaire exceptionnel a pris fin le dimanche
10 décembre 2023.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *